Navigation – Plan du site
2017

Johannes Helmrath, Wege des Humanismus

Aude-Marie Certin
Référence(s) :

Johannes Helmrath, Wege des Humanismus, Tübingen: Mohr Siebeck (Spätmittelalter, Humanismus, Reformation, 72), 2013, 449 p., 119 €

2013

Johannes Helmrath, Wege des Humanismus, Tübingen: Mohr Siebeck (Spätmittelalter, Humanismus, Reformation, 72), 2013, 449 p., 119 € 2013
Haut de page

Texte intégral

1Dans ce recueil d’articles, Johannes Helmrath a réuni dix textes publiés entre 2000 et 2009 sur le thème de l’humanisme européen. Le premier d’entre eux propose une forme d’essai sur l’humanisme en Allemagne. L’auteur y décrit de façon très éclairante les spécificités de ce mouvement dans les différents espaces germaniques où il s’est déployé (les cours, les villes, les universités, les cloîtres) avant de proposer quelques réflexions conclusives sur le lien entre l’humanisme tardif et la Réforme. Les trois articles suivants portent sur la diffusion de l’humanisme en Europe de façon plus générale. J. Helmrath s’intéresse à la fois aux acteurs qui ont joué un rôle important en ce domaine (en particulier à Enea Silvio Piccolomini) et aux mediums de cette diffusion culturelle (comme la circulation des manuscrits). Un autre texte souligne l’importance des conciles de Constance (1414-1418) et de Bâle (1431-1449) dans ces transferts culturels, notamment à travers le rôle de marché du livre et d’espace d’échanges qu’ils purent jouer. Trois autres articles envisagent différents domaines où les humanistes ont réélaboré de façon riche et créative l’héritage antique, en particulier l’art oratoire et l’écriture de l’histoire. Deux autres textes de l’auteur évoquent des humanistes qui se sont illustrés dans les conflits ou les polémiques auxquels ils ont pris part, tel Poggio Bracciolini. Enfin, le dernier article de ce recueil porte sur la numismatique et s’intéresse aux formes de reprise des motifs présents sur les pièces antiques à la Renaissance.

2Ce livre a pour grand intérêt de proposer une approche renouvelée et actualisée de nombreuses questions traitées de longue date en histoire sur le thème de l’humanisme, depuis J. Burckhardt entre autres. Ainsi J. Helmrath revient-il sur le contexte social et culturel de l’émergence de l’humanisme, sur le rôle de la « bourgeoisie » dans celle-ci ou sur la question de la « nation » dans l’humanisme allemand. En outre, cet ouvrage offre une précieuse synthèse non seulement sur l’humanisme allemand, mais aussi sur les aléas de l’historiographie allemande portant sur cette question aux XIXe et XXe siècles, en particulier avant et après 1945.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aude-Marie Certin, « Johannes Helmrath, Wege des Humanismus », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 02 novembre 2017, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://ifha.revues.org/8735

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • Revues.org