Navigation – Plan du site
Outils et travaux
Instruments et institutions

L’Exzellenzcluster 16 : « Les fondements culturels de l’intégration »

Université de Constance
Claire de Cazanove

Texte intégral

https://www.exzellenzcluster.uni-konstanz.de/​.
Responsable : Christopher Mölmann

1Depuis 2006, et jusqu’en 2017, l’université de Constance est le cadre d’un cluster d’excellence regroupant des chercheurs en philologie, histoire, philosophie, politologie et droit. Construites autour des concepts clefs « intégration » et « culture », les différents axes de recherche considèrent la culture comme un champ de force relationnel, hétérogène avec des frontières diffuses, délaissant alors sa compréhension comme phénomène spatial et holistique. Les recherches entreprises ont progressivement intégré la notion de « désintégration », considérée à égalité avec son antonyme « l’intégration », dans tous les champs sociaux (de la vie quotidienne à des phénomènes plus globaux). Lors la première phase du projet achevée en 2012, l’intégration progressive de disciplines comme l’ethnologie a montré que les comparaisons avec des phénomènes extra-européens induisaient une redéfinition constante des concepts, ce qui explique que la deuxième phase intègre un professeur invité d’ethnologie afin de prolonger les réflexions sur les mondes non occidentaux, avec un accent mis sur les processus, les transformations et les mobilités. Les objectifs théoriques de ce cluster d’excellence trouvent leurs fondements dans le programme des théories de la culture et de l’imaginaire politique initié en 2003 à Constance.

2Quatre axes, qui ont subi quelques inflexions depuis le début du projet, structurent les recherches. Les réflexions sur l’identification et la politique de l’identité s’intéressent au caractère inachevé et mouvant de l’identification active et passive. L’identité n’est pas une donnée naturelle mais fluctue selon les circonstances. Le second axe, portant sur les pratiques de la connaissance et de l’ignorance, met l’accent sur la tension qui existe dans la société entre une volonté affichée de transparence et le maintien d’une ignorance, qui devient alors une médiation importante pour comprendre le couple conceptuel intégration/désintégration. La modélisation culturelle de la hiérarchie et de la violence aborde quant à elle le rapport complexe entre pouvoir politique et domination culturelle dans des réflexions sur la tension entre violence et ordre. La violence est à considérer dans une situation culturelle particulière, avec ses hiérarchies propres. Enfin, l’axe sur les dynamiques culturelles de la religion continue à questionner les frontières entre les confessions et l’institutionnalisation de la religion. Les quelques soixante-dix projets qui sont menés touchent toutes les périodes historiques et des thématiques très diverses, les sujets historiques étant principalement développés dans le premier et le quatrième axes. Plusieurs cas de figures sont à noter : centré sur la période du Moyen Âge, le sous-axe « Genre, mariage et nom » se décompose en cinq projets, alors que d’autres projets ne concernent qu’un membre du cluster d’excellence (ceux qui sont regroupés sous le mot-clef « Les temps modernes »). La structure de recherche est donc très souple et permet à chacun d’intégrer des problématiques plus générales ou d’en développer une spécifiquement.

3L’institution centrale de ce programme est le Kulturwissenschaftliches Kolleg qui est conçu comme un lieu de rencontres et accueille des chercheurs déchargés de leur enseignement pour mener à bien leur tâche. Vingt à vingt-cinq chercheurs par an intègrent cette structure, originaires de l’université de Constance, d’autres institutions allemandes ou d’autres pays, le cluster d’excellence ayant un réseau de partenaires très étendu (des coopérations régionales étant nouées avec Tübingen, Zurich ou Saint-Gall, mais aussi au plan transatlantique). Leurs travaux s’intègrent dans les quatre axes de recherches du cluster d’excellence avec des problématiques annuelles (pour 2014-2015, il s’agit de la bureaucratie). Les professeurs rattachés ont des compétences élargies afin de décloisonner les horizons de recherche. Par ailleurs, le cluster d’excellence 16 s’accompagne d’une véritable offre de formation pour les étudiants. Le cursus portant sur les fondements culturels de l’Europe est désormais doté d’un collège doctoral (« Europa in der globalisierten Welt ») avec trois sous-axes et comprend sept doctorants, deux post-doctorants et quatre professeurs. Cette structure privilégie les contacts entre ses membres et propose un séminaire par semaine durant les semestres et des ateliers, les conférences rythmant l’année comme des temps forts. Un autre cursus est axé sur la gestion internationale et le management des conflits.

4La dynamique engendrée par ce cluster d’excellence se traduit par les très nombreuses publications de ses membres. Un des acteurs centraux de cette activité éditoriale, mais qui n’est pas exclusif, est le Konstanz University Press. Une base de données consultable recense 1177 titres classés par ordre alphabétique, mais avec la possibilité de les ordonner chronologiquement en isolant ceux publiés par le Kulturwissenschaftliches Kolleg (soit 300 entrées à lui seul). Est ainsi soulignée la vitalité de cette institution et sa contribution fondamentale au plan scientifique depuis la naissance du projet.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claire de Cazanove, « L’Exzellenzcluster 16 : « Les fondements culturels de l’intégration » », Revue de l'IFHA [En ligne], 6 | 2014, mis en ligne le 31 décembre 2014, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://ifha.revues.org/8018 ; DOI : 10.4000/ifha.8018

Haut de page

Auteur

Claire de Cazanove

(Paris 1 Panthéon-Sorbonne/IFHA)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • Revues.org