Navigation – Plan du site
2011

Schild, Wolfgang, Folter, Pranger, Scheiterhaufen. Rechtssprechung im Mittelalter

Falk Bretschneider
Wolfgang Schild, Folter, Pranger, Scheiterhaufen. Rechtssprechung im Mittelalter, München : Bassermann, 2010, 192 p., 16,95 €.
Haut de page

Texte intégral

1Avec ses nombreuses illustrations, son prix très raisonnable, son titre un peu clinquant et la maison d’édition grand public qui l’accueille, cet ouvrage est avant tout destiné aux non-spécialistes curieux de découvrir l’histoire de la justice (pénale) au Moyen Âge et à l’époque moderne (qui, même si elle ne figure pas dans le titre, fait bien partie des périodes traitées). Il n’est pas pour autant sans intérêt pour les esprits plus familiers de ce domaine. Dû à la plume de l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire du droit pénal, de la criminalité et de la chasse aux sorcières, il condense en effet les résultats de plusieurs décennies de recherches dans ce domaine (W.S. occupe depuis 1977 une chaire de droit pénal et d’histoire du droit à l’université de Bielefeld). Il remplace ainsi le livre du même auteur, Alte Gerichtsbarkeit, paru en 1980, plusieurs fois réédité en raison de son succès, mais désormais un peu dépassé.

2L’objectif est donc de porter l’actualité de la recherche à la connaissance de tous. Le livre se divise en cinq parties destinées chacune à élucider un aspect particulier de la vie du droit (Rechtsleben) d’autrefois. La première esquisse les fondements religieux de la justice médiévale (visibles notamment dans l’institution de l’ordalie), la deuxième le caractère palpable d’une justice ancrée et constamment présente dans la vie quotidienne des gens (ainsi le procès, la sentence et l’exécution de la peine prononcée avaient lieu tous les trois au grand jour et aux yeux de tous). La troisième partie décrit les évolutions de la procédure (procédures accusatoire et inquisitoire, introduction de la question à partir de 1500), alors que la quatrième se penche plus particulièrement sur les « malfaiteurs » (Missetäter), en insistant notamment sur la perception, par les contemporains, de toute infraction majeure comme une menace contre l’ordre divin et comme le signe d’une relation potentiellement dangereuse avec les forces du Mal. La cinquième partie, enfin, s’intéresse aux peines. W.S. y livre des explications sur la cruauté des sanctions, qui nous est devenue si étrangère, et brosse un tableau plus général de l’arsenal pénal médiéval et moderne, dont la composition et l’évolution dans le temps procèdent d’influences religieuses, de la faiblesse des pouvoirs publics et des codes symboliques traversant la société toute entière (comme le capital social de l’honneur). Une bibliographie sommaire complète l’ouvrage.

3Outre un style très compréhensible (qui ne cède nulle part à la tentation de flatter le public visé), il convient de louer l’abondance et la richesse des illustrations qui accompagnent les propos de l’auteur. Provenant de sources très variées (on mentionnera, à titre d’exemple, l’édition illustrée du Miroir des Saxons conservée à Wolfenbüttel, le Nequambuch de la ville de Soest ou la Wickiana, chronique illustrée assemblée au XVIe siècle par le pasteur zurichois Johann Jacob Wick), ces images ont le mérite de confronter le lecteur directement avec l’univers foisonnant des représentations iconographiques de l’ancienne justice dont les fonctions concrètes au sein d’une culture fortement illettrée restent toujours largement à étudier. Donc : ouvrage de vulgarisation, certes, mais aussi grand travail de synthèse et de présentation dont l’utilisation notamment dans les cours de premier et deuxième cycle peut être fortement recommandée.

4Falk Bretschneider (École des hautes études en sciences sociales, Paris)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Falk Bretschneider, « Schild, Wolfgang, Folter, Pranger, Scheiterhaufen. Rechtssprechung im Mittelalter », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2011, consulté le 29 mars 2017. URL : http://ifha.revues.org/6620

Haut de page

Auteur

Falk Bretschneider

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • Revues.org