Navigation – Plan du site
1993

SCHMIDT, Heinrich Richard, Konfessionalisierung im 16. Jahrhundert

Gérald Chaix
Heinrich Richard SCHMIDT, Konfessionalisierung im 16. Jahrhundert, München: Oldenbourg (Enzyklopädie deutscher Geschichte, 12), 1992, XII-153 p., 28 DM.
Haut de page

Texte intégral

1Ardemment défendue par Heinz Schilling, la notion de confessionnalisation a désormais acquis droit de cité parmi les « seiziémistes ». Il faut savoir gré à H.R.S. d'avoir fait l'état de la question. L'A. ne s'est pas embarrassé de prolégomènes. Comme si le fait allait de soi, il examine séparément les trois « confessions » selon le même schéma: mise en place, base dogmatique, effets socio-culturels. La seconde partie – consacrée aux problèmes en suspens reprend la même progression. Seul le quatrième paragraphe qui traite de la confessionnalisation le fait de façon synthétique en dégageant les paradigmes communs: 1) la territorialisation, 2) la sécularisation, 3) la discipline sociale.

2L'A. fournit ainsi un bon manuel et indique quelques pistes de recherche (visites pastorales, moralisation, alphabétisation, rôle de la noblesse, problème des indifférents). Mais il ne règle pas tant s'en faut la question de la pertinence du concept de confessionnalisation. Le problème passe le cas de la seule Allemagne et l'on ne peut que souhaiter une large diffusion à ce commode état des lieux.

3Gérald CHAIX

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gérald Chaix, « SCHMIDT, Heinrich Richard, Konfessionalisierung im 16. Jahrhundert », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 1993, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://ifha.revues.org/2094

Haut de page

Auteur

Gérald Chaix

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • Revues.org