Navigation – Plan du site
Outils et travaux
Instruments et institutions

Vd16, Vd17, Vd18… et KVK

Marion Deschamp
p. 104-106

Notes de la rédaction

Marion Deschamp a été bénéficiaire d’une aide à la mobilité à l’IFHA de septembre 2009 à août 2011.

Texte intégral

1Non, le titre de cette notice ne fait pas allusion à des marques de voiture ou à des calibres d’armes à feu. Il se réfère à de précieux outils de recherche, développés par plusieurs bibliothèques allemandes pour faciliter le repérage, la localisation et la consultation (in situ ou à distance) d’une profusion de sources imprimées de l’époque moderne, parues dans les territoires de langue allemande.

2Un gigantesque projet d’inventaire débuta en 1969 avec le lancement du Vd16, le Verzeichnis der im deutschen Sprachbereich erschienenen Drucke des 16. Jahrhunderts, dont l’ambition consistait à recenser et indexer tous les imprimés publiés sous forme livresque dans l’espace germanophone de 1500 à 1600. Étaient donc exclues les feuilles volantes, les cartes et les partitions de musique. Initié par la bibliothèque d’État de Bavière (Bayerische Staatsbibliothek, BSB) et la bibliothèque de Wolfenbüttel (Herzog August Bibliothek, HAB), soutenu par la Deutsche Forschungsgemeinschaft, le projet bénéficia aussi, à partir de 1990, de la participation de la bibliothèque de recherche de l’université d’Erfurt-Gotha. En l’an 2000, le fruit du travail mené par ces trois prestigieuses bibliothèques allemandes pouvait être présenté en version papier. Pour qui, toutefois, ne voudrait s’encombrer de vingt-deux tomes fort épais et de deux volumineux registres, les 110 000 titres catalogués sont aussi accessibles sur Internet, sous la forme d’une banque de données.

3Le catalogue consultable en ligne est devenu un instrument de recherche indispensable aux historiens modernistes fréquentant les bibliothèques de recherches allemandes. Un moteur de recherche combinant de nombreux critères (titre, auteur, année, imprimeur et lieu d’imprimerie, type de document, etc.) permet de mener des recherches assez fines. Surtout, les résultats de la requête offrent pour chacune des réponses obtenues : une courte notice descriptive de l’ouvrage ; l’index des principales bibliothèques et institutions allemandes qui le conservent ; et, le cas échéant, un signe visuel clair avertissant que l’ouvrage est numérisé et disponible en ligne.

4Actuellement, plus de 20 % du corpus se trouve effectivement numérisé et accessible sur Internet, proportion qui ne peut qu’augmenter, eu égard à la politique de numérisation active menée par les institutions porteuses et partenaires. Bref, le Vd16 dans sa version en ligne relègue aux oubliettes certains déboires bien connus des chercheurs : passer le trop court temps de son séjour en bibliothèque à photographier frénétiquement des milliers de pages avant de se rendre compte qu’une version numérisée de l’ouvrage était proposée par la bibliothèque voisine ; ne pas savoir dans quelle ville la plus proche se rendre pour trouver tel opuscule dont la consultation, par ricochets et au gré des lectures, apparaît indispensable avant le départ, alors que l’ouvrage n’est pas conservé là où l’on est, etc.

5Comble de félicité, le Vd16 a donné naissance, et sur le même principe, au Vd17 : amorcé en 1996 par un consortium rassemblant la BSB, la HAB et la bibliothèque d’État de Berlin (Staatsbibliothek Berlin, SBB), de nouveau financé par la Deutsche Forschungsgemeinschaft, il est toujours en cours d’inventaire. En 2010 cependant, près de 270 000 ouvrages parus entre 1601 et 1700 étaient déjà recensés, dont 30 000 disponibles sous forme numérique. Le nombre d’institutions partenaires a aussi été élargi à plusieurs bibliothèques universitaires et d’État – celles de Dresde (SLUB), de Göttingen (SUB Göttingen), de Halle (ULB Halle), et autres Universitätsbibliotheken louables. C’est d’ailleurs la SLUB de Dresde qui a pris le gouvernail du Vd18, mis à flot en 2009 et comprenant pour l’instant quelque 30 000 titres issus de l’indexation des ouvrages de cinq bibliothèques (SLUB, BSB, ULB Halle, SBB, SUB Göttingen). Gageons que le Vd18 deviendra bientôt aussi incontournable que ses confrères.

6Malgré un travail régulier de mise à jour et un réseau de partenaires toujours plus étendu (citons les collaborations de la bibliothèque nationale de Vienne, de deux prestigieuses bibliothèques pragoises et d’une institution slovaque), la « trinité védique » (Vd16, Vd17, Vd18) n’est pas exempte de certaines lacunes. Ainsi, le réseau des bibliothèques de Hesse (HeBIS), par exemple, ou encore les bibliothèques d’Alsace ou de Suisse alémanique ne sont pas associés au projet, et les ouvrages conservés dans ces établissements ne sont pas intégrés à la base de données. Autre défaut pratique, la version en ligne de Vd16, si elle localise un bon nombre de bibliothèques conservant tel ouvrage, n’en donne pas la cote et ne propose pas de lien vers l’institution de conservation, ce qui oblige à retrouver sur le site de chaque bibliothèque particulière la référence précise de l’imprimé en question.

7Pour pallier ces quelques déficiences et être sûr, surtout, de ne manquer aucune des localisations possibles d’un imprimé en Allemagne ou dans les pays circonvoisins, le recours au « métamoteur » de recherche KVK se révèle opportun. Le Karlsruher Virtueller Katalog permet en effet à l’utilisateur de n’entrer qu’une seule fois le sujet de sa requête et d’accéder aux réponses de très nombreux moteurs de recherche allemands et étrangers. Le KVK donne ainsi simultanément l’accès aux Vd16 et Vd17, mais aussi à d’autres index parallèles, tels les catalogues régionaux des bibliothèques de Hesse (HeBIS) ou d’Allemagne du Sud-Est (SWB), ou encore celui de la Bibliothèque nationale allemande (Deutsche Nationalbibliothek, DNB), etc. Le même genre de catalogues en ligne suisses (Rero, Helveticat, Swissbib, etc.), autrichiens, de même que ceux des grandes bibliothèques européennes et mondiales sont accessibles à la recherche. En fait, le KVK, sorte de Léviathan informatique, est devenu un outil indispensable, comme préliminaire à toute recherche de sources imprimées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marion Deschamp, « Vd16, Vd17, Vd18… et KVK », Revue de l'IFHA, 3 | 2011, 104-106.

Référence électronique

Marion Deschamp, « Vd16, Vd17, Vd18… et KVK », Revue de l'IFHA [En ligne], 3 | 2011, mis en ligne le 10 février 2012, consulté le 29 juin 2017. URL : http://ifha.revues.org/170 ; DOI : 10.4000/ifha.170

Haut de page

Auteur

Marion Deschamp

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • Revues.org